Projet de profession de foi

Publié le par ALTERLIB

ALTERLIB
Liste Citoyenne de la Gauche Alternative & Ecologiste


CITOYENNE

Il s'agit de Libournais, femmes & hommes de toutes générations, non affiliés à un parti politique et d'horizons sociaux-culturels divers.

Ces Libournais ne se retrouvent pas dans la politique actuelle.

Ce sont des citoyens intéressés par la « chose publique », parfois militants associatifs issus du mouvement social.

Eclairés par l'expertise et le débat citoyen, ces Libournais veulent que le politique reprenne enfin le pas sur l'économique.

 

GAUCHE

Pour la défense et la promotion du pacte social républicain issu du Conseil National de la Résistance.

Opposés à toute politique d'accompagnement du capitalisme.

Pour un indispensable partage des richesses, le respect des droits fondamentaux et de la dignité de chacun.

Assez de politique à courte vue. Il faut diagnostiquer, anticiper, « planifier », agir dans la durée.

Les Verts se dissolvent dans un PS qui se perd dans la société de marché.

C'est au simple citoyen de reprendre le flambeau tombé à terre.

 

ALTERNATIVE

L'alternative au capitalisme actuel est déjà en cours de construction.

Elle part du niveau local, donc des communes, et poursuit sa construction au niveau global, grâce à un réseau de villes, de collectivités, grandes ou petites, qui inventent l'avenir. Elle se nourrit d'exemples de réalisations concrètes, fussent-elles modestes.

En 1972, Sicco Mansholt – Président de Communauté Européenne – déclarait :

  • « ...la croissance économique n'est qu'un objectif immédiat au bénéfice des classes dominantes... » (de 1975 à 2005 le PIB augemente de 80% tandis que le chômage est multiplié par 2).

Pour les pays les plus développés, la fin des énergies fossiles fait se profiler, à très court terme, une décroissance inéluctable à laquelle il faut se préparer.

Au contraire de la croissance qui nous a mené dans le mur, une décroissance ou une a-croissance maîtrisées ouvrent des perspectives dans le vivre mieux et le vivre ensemble.

 

ECOLOGISTE

Tout « expert » bon teint parle maintenant du changement climatique, parfois de la biodiversité ou de la contamination chimique de l'environnement et des êtres.

La fin des énergies fossiles à court terme va mettre à bas le modèle économique actuel.

L'urbanisme, les transports, l'alimentation, etc., tout doit être repensé dans la durée, en y intégrant les paramètres environnementaux et écologiques.

La relocalisation de l'économie, la remunicipalisation des « biens communs », comme l'eau, s'imposent.

Contrairement à l'intox actuelle, il est indispensable de relancer le « travailler moins pour travailler tous »

Publié dans Contributions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article